081 75 02 59 contact@eab.expert
Partage Expertises EAB

Sinistrés une deuxième fois, par leur assurance !

C'est un comble, mais certains expert d'assurance n'hésitent pas à flouer les sinistrés

Contre expertise justifiée !

Ce n’est un secret pour personne, les catastrophes naturelles de l’été 2021 ont engendré de nombreux sinistrés en Belgique et au Luxembourg. Vous en êtes peut-être personnellement victime, ou connaissez des proches qui vivent les conséquences d’un sinistre de ce type.

Heureusement, ce type de dommages est couvert par votre police d’assurance incendie. Mais une fois votre dossier sinistre ouvert par votre compagnie d’assurance, vous êtes en contact avec l’expert de l’assurance.

A l’instar du reportage ci-contre, nous recevons énormément de témoignages de personnes complètement perdues suite à la proposition complètement irréaliste de l’expert de l’assurance.

expertise catastrophe naturelle

Une situation inédite, du jamais vu !

De mémoire d’expert, la situation actuelle est exceptionnelle. Nous n’avions jamais vu cela ! Toutes les compagnies d’assurance sont complètement dépassées, ainsi que leurs bureaux d’expertise, qui recrutent à tour de bras afin d’absorber un flux de dossier gigantesque.

Des experts d’assurance qui en profitent !

Tous n’agissent pas de cette façon, mais force est de constater que beaucoup de personnes sinistrées reçoivent des propositions d’indemnisation complètement ridicules. Principalement les assurés « en direct » : ceux qui n’ont pas de courtier d’assurance.

Trois conseils à retenir dans un cas de sinistre important. Essentiellement du bon sens

1. La fausse bonne idée

Signer trop rapidement le procès-verbal d’expertise proposé par l’expert de la compagnie d’assurance. Bien souvent, cette proposition couvre les aspects visibles des dommages, sans pour autant porter d’intérêt aux conséquences d’aspects jugés mineurs. Or votre police d’assurance habitation va nettement plus loin qu’on ne se l’imagine a priori. L’expert de compagnie désire probablement clôturer votre dossier au plus tôt, mais cela ne rime pas forcément avec vos intérêts. Certains objets sinistrés peuvent être insuffisamment estimés (valeur réelle au lieu de valeur à neuf) ou simplement ignorés dans votre réclamation. Par exemple, les heures passées avec votre famille et amis à nettoyer, le matériel et les produits utilisés, l’ensemble du petit matériel perdu, votre nettoyeur haute pression, etc.

2. Votre propre expert

Faire appel à un expert indépendant. Il constitue votre véritable défense. Pour autant que les dommages soient importants, votre expert se charge d’organiser et de diriger l’expertise. Votre indemnité sera à coup sûr en relation avec les dommages et les travaux à effectuer. Nous ne vendons pas de rêve, c’est un fait : nos clients sont souvent agréablement surpris par la hauteur des indemnités proposées en expertise.

L’assuré bénéficie du libre choix de son expert indépendant. Il s’agit d’un droit.

Un contre-expert ?

La portée de l’expertise EAB est axée sur le résultat : notre expérience en la matière nous permet d’orienter l’issue de l’expertise sur les meilleures indemnités possibles. Pour ce faire, nous réalisons plusieurs visites sur sinistre afin de chiffrer les dommages de la manière la plus précise possible.

Les dommages au bâtiment et à son contenu

Au final, notre prise de relevés nous permet de rédiger un état des pertes clair et précis. Celui-ci synthétise l’ensemble des dommages matériels, et les replacent dans le contexte de l’expertise. Car oui, il faut comprendre que toute cette démarche d’évaluation des pertes est basée sur la dynamique de votre contrat d’assurance incendie. Il s’agit donc d’intégrer cette logique pour anticiper et performer en toute subtilité.

3. Les délais

En temps normal, une expertise est clôturée en 4 à 6 semaines au maximum. C’est à dire que nous contribuons habituellement à accélérer la procédure d’expertise.

Actuellement, la réalité de terrain est inversée. Notre intervention est toujours synonyme d’une juste indemnité, mais nous ne pouvons pas garantir les délais. En effet, si nos experts sont très flexibles et disponibles, l’agenda de nos confrères mandatés par les compagnies est nettement moins souple. Nous dépendons de l’organisation des experts d’assurance pour finaliser nos dossiers.

Dès le départ, nous mettons en place 3 jalons dans l’expertise :

  1. Prise des mesures d’urgence (sécurisation) ;
  2. Information officielle de notre intervention à la compagnie d’assurance (document technique spécifique) ;
  3. Le rendez-vous de clôture est fixé dès que possible avec l’expert de l’assurance.
Avance sur indemnité

Dès la première visite de l’expert mandaté par la compagnie d’assurance, nous réclamons une avance sur l’indemnité finale afin de vous permettre de parer aux premiers frais.

Incontestablement dû

Dans la mesure où une expertise n’aboutit pas dans les 90 jours suivant le sinistre, nous réclamons à la compagnie le montant appelé « incontestablement dû », qui correspond à la somme minimale sur laquelle toutes les parties s’accordent.

livre blanc Expertises EAB

Besoin de quelques conseils ?

Demandez votre guide gratuit de la contre expertise après sinistre

Votre email est expédié. Bonne lecture !