081 75 02 59 contact@eab.expert
Partage Expertises EAB

Explosions phénoménales à Beyrouth

Et si ça avait eu lieu en Belgique ?

Un incendie et des explosions

Le 4 aout 2020 peu avant 18:00, un important incendie est observé dans le port de Beyrouth. Un imposant dégagement de fumées est filmé par de nombreuses personnes, au sein desquelles on distingue une suite d’explosions dans les bâtiments. Quelques minutes plus tard, une première grosse déflagration secoue les environs immédiats du port.

Et c’est une trentaine de secondes plus tard que survient une explosion phénoménale : ce sont pas moins de 2.750 Tonnes de Nitrate d’Amonium, un engrais agricole très courant, qui explosent. Et cet éclatement génère un formidable souffle, qui balaie une grande partie de la ville, occasionnant plusieurs centaines de milliers de victimes.

Qu’est-ce que le nitrate d’ammonium ?

Conçu à partir d’ammoniac, le nitrate d’ammonium (NH4NO3) est une solution qui permet d’unir du nitrate (NO3) et de l’hydrogène (H) à de l’ammoniac. Cette combinaison donne donc une matière qui allie un comburant (ammoniac) à un combustible (oxygène), ce qui en fait une matière classée dangereuse.

De sinistres précédents

Le nitrate d’ammonium est à l’origine de plusieurs catastrophes tristement mémorables en Europe. La première recensée date de 1921 en Allemagne, où une usine BASF a explosé et tué 561 personnes. De nombreux cas ont ensuite eu lieu, dont l’explosion de l’usine AZF en plein centre de la ville de Toulouse en 2001, occasionnant 31 décès.
A noter que cette substance a également été utilisée à des fins terroristes : une bombe artisanale a été utilisée à ces fins en 1995 à Oklahoma City. Bilan 168 victimes.

Et en Belgique ?

La Belgique a instauré une classification stricte des entreprises dont les activités sont liées à la manipulation, la fabrication, l’emploi ou le stockage de substances dangereuses (par ex.: raffineries, sites (pétro)chimiques, dépôts pétroliers ou encore dépôts d’explosifs). Ces entreprises sont appelées SEVESO. Une liste des ces entreprises peut être trouvée sur le site officiel www.seveso.be.

Le désastre de Tessenderlo

Bien avant les normes SEVESO, en 1942, sous l’occupation nazie, une usine chimique abritant alors 150 tonnes de nitrate d’ammonium (5,4% des 2.750 tonnes de Beyrouth) a explosé à Tessenderlo, en Province du Limbourg de Belgique. Bilan, 189 morts et plus de 900 blessés.

Estimer les dégâts

A la suite d’une explosion de cette ampleur dans un pays tel que la Belgique, tant les entreprises que les particuliers impactés sont en droit de faire appel à leur compagnie d’assurance afin de prendre en charge les dommages liés à la déflagration et au souffle généré par celle-ci.

Contre expertise des dommages

Après avoir déclaré le sinistre à sa compagnie d’assurance, un sinistré est également en droit de faire appel à un bureau tel qu’Expertises EAB, spécialisé en contre expertise incendie.

Comment ça fonctionne ?

Expert d’assurance et contre expert sont complémentaires. Quand le premier rédige un rapport des faits et se met en attente de réclamation, le second chiffre entièrement les pertes subies. Les dégâts matériels, comme la reconstruction des immeubles et la reconstitution du contenu privé et/ou professionnel. Mais également les pertes d’exploitation des entreprises affectées. C’est à dire que la perte des bénéfices non réalisés par ces sociétés peut être couverte par des polices d’assurance incendie spécifiques (risques spéciaux).

L’indemnisation

Suite à la présentation de la réclamation technique et chiffrée de l’assuré sinistré, expert et contre expert s’accordent sur les montants d’indemnité.

Que faire en cas d’explosion ?

Dans un cas d’explosion, il est bon de se rappeler quelques mesures de bon sens pour éviter la catastrophe. Voici un condensé :

  • sortez du bâtiment le plus rapidement possible
  • gardez votre calme
  • avertissez les voisins
  • éloignez-vous de l’immeuble sinistré
  • ne retournez pas dans le bâtiment avant qu’il soit sécurisé
  • en cas de blessure, utilisez d’abord de l’eau
  • appelez les pompiers au 112 dès que vous êtes en sécurité
  • déclarez votre sinistre à votre courtier d’assurance
  • appelez-nous pour l’expertise des dommages
Praesent massa id, ut at venenatis, nunc consequat. commodo eget
livre blanc Expertises EAB

Besoin de quelques conseils ?

Demandez votre guide gratuit de la contre expertise après sinistre

Votre email est expédié. Bonne lecture !