Partage Expertises EAB

Au lendemain d’un sinistre important, comme un incendie, il faut réagir. Les enjeux sont très importants.

Par où commencer ? A qui faire confiance ? Faire appel à un expert privé ?

1. Gérer l'urgence

La famille est au complet ?

Vous avez un endroit où dormir aujourd’hui ?

Vous avez quelques vêtements et le nécessaire de toilette pour chacun ?

Vous avez de la famille ou des proches sur qui compter ?

Ce n’est pas le cas ? Prenez contact avec nous maintenant, nous mettons notre réseau et notre expérience à votre service.

2. Les assurances

Informez votre compagnie d’assurance dès que possible, déclarez votre sinistre.

Vous avez un courtier ? Appelez-le, il se chargera de tout à votre place. Si vous n’avez pas de courtier, appelez-nous, nous prendrons soin de vous et des vôtres.

Par expérience, votre courtier vous proposera probablement de faire appel à un expert privé. Souvent, il fera lui-même appel à nous.

Votre courtier ne vous conseille pas ? Cela peut arriver. Appelez-vous directement.

Avez-vous besoin d’une avance sur indemnité ? Nous faisons le nécessaire.

Nous initions votre expertise dans les règles de l’art, et vous informons de tous ses aspects. Nous vous informons également de certains « trucs et astuces » permettant parfois d’éviter de braquer une compagnie d’assurance ou son expert.

3. Organisation et anticipation

Votre expertise a démarré, elle est sur des rails. Excellent !

Vous disposez maintenant de temps pour vous organiser.

Concrètement, trouvez un endroit confortable où vivre pendant l’expertise et la reconstruction de votre bâtiment.

Demandez des devis à des professionnels pour la remise en état de votre bâtiment. Comparez-les, faites jouer la concurrence, sélectionnez l’entrepreneur ou les corps de métier qui interviendront. Gardez ces devis pour vous, ils ne doivent pas interférer dans l’expertise. Ils vous permettent d’éviter de perdre du temps après l’expertise, et également de contrôler votre indemnité.

Sans expert privé

  • vous avez le contact direct avec l’expert mandaté par votre compagnie d’assurance ;
  • vous appréciez vous-même la porté des garanties de votre police d’assurance (conditions particulières et générales) et en maitrisez les aspect techniques, comme la valeur avant, la vêtusté, la règle proportionnelle, la réversibilité éventuelle des capitaux, l’incontestablement dû, …
  • vous appréciez les dommages et les chiffrez par vous-même (présentation de devis pour le bâtiment et liste exhaustive et chiffrée du contenu) ;
  • vous présentez et négociez vos chiffres avec l’expert de votre compagnie d’assurance ;
  • vous gérez par vous-même les aspects administratifs (documents spécifiques).

Avec votre expert

  • une réunion préalable vous aide à intégrer les tenants et aboutissants de votre contrat, l’expertise à venir, son timing ainsi que tous les documents administratifs à réunir ;
  • un professionnel chevronné se charge d’établir votre réclamation (état des pertes en bâtiment et contenu) ;
  • votre expert organise l’expertise et optimise son timing dans votre intérêt ;
  • votre expert présente et négocie votre indemnité avec l’expert de votre compagnie d’assurance en tenant compte de toutes les garanties de votre police d’assurance, nous ne laissons rien au hasard (nous intégrons à certaines expertises des réserves en cas de problématique spécifique ou d’inconnue technique) ;
  • vous restez maître d’accepter ou non le résultat de l’expertise.

Appelez maintenant

Demandez le passage de Adrien Bajart sans obligation. Il saura vous écouter et vous conseiller au mieux en toute transparence et neutralité.

Une expertise sur base de devis ? A éviter absolument !

Un devis est réalisé par un professionnel de la construction. Il ne tient pas compte de la porté de votre police d’assurance.

Par exemple : votre contrat couvre en valeur à neuf votre bâtiment tel qu’il se trouvait avant le sinistre. C’est à dire que l’escalier ouvragé, les moulures au plafond, la VMC double-flux, la fresque murale, la sous-toiture isolée en laine de mouton, … tous ces aspects doivent spécifiquement figurer dans l’état des pertes, et chiffrés en conséquences car ils nécessitent des montants plus importants que les standards habituels pour être remplacés à l’identique.

Nous interprétons votre contrat au pied de la lettre afin que vous soyez certain d’être justement indemnisé, et ainsi éviter toute mauvaise surprise.

leo. Praesent ut accumsan adipiscing dolor. ante. porta. neque. commodo libero.